" Think différent" (Pepsi)
" Be yourself " (Calvin Klein)
" Just do it " (Nike)
" Deviens ce que tu es " (Lacoste)
" N'imitez pas, innovez " (Hugo Boss)

Slogans, ou commandements ? Le débat est ouvert, même chez les publicitaires, qui sous l'égide de l'Association des Agence des Conseils en Communication (AACC) s'interrogent autour du thème " Les marques, dictatures ou démocratie ?"


Il suffit d'ailleurs de considérer par exemple le parfum de Dior "ADDICT", qui veut dire "Accro" dans le jargon de ceux qui sont dépendants d'une drogue ou d'un produit, pour comprendre l'impact (et la stratégie) qui se dissimulent (à peine) derrière ces noms accrocheurs et provocants... Le but étant, bien entendu, de nous rendre le plus attachés (ou dépendants) que possible à un produit où à une marque...

Les publicitaires semblent donc avoir compris que la force du verbe tient aussi dans sa synthétisation maximale, voire même dans sa concentration la plus dense, (comme le concentré de sauce tomate en boite ou en tube). Nous sommes en effet tous pressés, hyper-sollicités de toutes parts, et seuls quelques mots chocs soutenus par des images non moins "CHOC" parviendront à capter notre attention dispersée !

Bravo donc, messieurs et mesdames les publicitaires et les communicants, car vous êtes pour le moins efficaces ! Que le premier d'entre nous qui n'a jamais cédé à leurs sollicitations leur jette la première pierre !!!

Mais, allons plus loin... Qui a été le meilleur communicant de tous les temps ? Qui peut être considéré aujourd'hui comme le "maître du verbe" par excellence ? Jésus-Christ lui-même, qui au travers du concept de la PARABOLE, est parvenu non seulement à un impact extraordinaire sur son époque, mais a aussi mis en place un système de communication qui défie le temps et les siècles...

Il est en effet plus facile de se souvenir des paraboles de Jésus, que d'une fable de La Fontaine, par exemple, qui demande des heures de mémorisation, bien que le principe soit très similaire : donner un enseignement direct sous la forme d'une "histoire" indirecte.

Pourquoi indirecte ? Parce que les paraboles de Jésus, comme les fables de La Fontaine, ne se "disent" pas tout de suite. Il faut aller jusqu'à la fin pour comprendre, et même alors, la compréhension se fait progressivement, comme au travers d'un éveil de l'être profond, subitement interpellé par un langage qui lui est familier, tout en étant porteur d'une part de mystère...

C'est bien là que réside la force des paraboles du Christ : c'est qu'elles sont inusables et qu'on en viendra jamais à bout. Contrairement aux piles Wonder, les paraboles prennent de plus en plus de force "au plus on s'en sert". On peut les essorer et les triturer à l'infini, elles s'offrent et nous résistent tout en en même temps, se livrant à nous comme un fruit sans défense, et gardant pourtant des réserves inépuisables de "nouvelles interprétations", de nouvelles découvertes potentielles.
Une parabole, c'est donc une aventure qui a un début, mais jamais de fin ; c'est ainsi l'image la plus fidèle qui nous soit donnée de notre relation avec Dieu !

Alors, plutôt que de critiquer les publicistes, laissons-nous interpeller : où en sommes-nous, en tant que chrétiens, en terme d'impact et de visibilité ? Quel est la force de notre "témoignage" ? Quel espace de la société est "occupé" par une transmission efficace de l'évangile d'aujourd'hui... pour aujourd'hui ? Et pour finir, quels sont les "slogans" qu'entendent nos contemporains, au-delà des gesticulations de la pub et des médias, sachant qu'un slogan est : "une formule brève et frappante lancée pour propager une opinion ou soutenir une action".
Quelle meilleure définition pourrait-on donner du mode opératoire de Jésus au travers des paraboles ?

Serons-nous donc porteurs de paraboles pour aujourd'hui et pour notre monde "actuel" ? Ne laissons pas l'univers de la pub nous montrer la voie à suivre en nous empruntant nos meilleurs outils, et laissons nous plutôt interpeller par cette définition du dictionnaire : "slogan : phrase publicitaire concise et originale, conçue en vue de bien inscrire dans l'esprit du public le nom d'un produit ou d'une firme". Devenons donc moins "bavards" et plus originaux, pour permettre que soit bien inscrit "dans l'Esprit" le nom de Jésus et les valeurs de son Royaume...

P.Gheysen, webmaster de Paraboles.net


 

Date : 22-04-2006
Titre de l'article : Le système de communication
Nom ou Pseudo : Pasteur Didier Roca
Pays : France

Réaction : Bravo pour l'impertinence et la pertinence de votre site. Bravo pour sa sagesse et sa folie.
Le riche contenu de votre site gratte où sa démange, mais il chatouille aussi notre cerveau tout autant que notre coeur. Surtout ne changez rien ! Merci de continuer.

Pasteur Didier Roca (chroniqueur pour Radio Evangile)


Date : 13-05-2006
Titre de l'article : Le système de communication
Nom ou Pseudo :
pharmacien joseph woestyn
Pays : Belgique
Email : joseph.woestyn@belgacom.net
Réaction : Les paroles du Christ sont toujours d'actualité et tellement bien commentées par notre "guide" qui nous aide à actualiser journellement notre foi.
Bravo! et Merci.











Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net