TERMINATOR 4.16

Lorsque Martin Luther King a dit : «Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort », il savait de quoi il parlait ! L'apôtre Paul aussi lorsque qu'il disait :
" C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour."
( 2 Corinthiens 4.16 )

On retrouve d'ailleurs cette thématique de la « survivance », ou de la résilience, de façon récurrente dans de nombreux écrits de Paul. En voici un exemple, toujours dans 2 Corinthiens 4 : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.  »

Paul était-il donc une sorte de Cyborg polymorphe, à l'image de cette créature mutante qui renaît sous une nouvelle apparence à chaque fois qu'elle est détruite, dans le célèbre film « TERMINATOR » (The Terminator / 1984) ? .A cette différence près que Paul est du côté des gentils, et qu'il ne ressemble ni à un monstre, ni à un extra-terrestre (ni à Arnold Schwarzenegger…) !

Même si la comparaison peut sembler tirée par les cheveux, on pourrait dire que d'une certaine manière, nous sommes aussi appelés en tant que chrétiens à être des « mutants », des hommes et des femmes que l'épreuve transforme, et qui sortent grandis et fortifiés des difficultés qu'ils traversent…

Mais pour en arriver là, encore faut-il que nous soyons résolument dans le camp des « vivants », des « toniques », des « remuants », de ceux que l'on arrive ni à bâillonner ni à ligoter facilement. Et que cette vitalité intérieure devienne comme une seconde nature, plus forte que les obstacles qui se dressent sur notre route, plus forte que toutes les inerties intérieures et extérieures qui si souvent nous immobilisent ! D'ailleurs, le prophète Elie lui-même écrit : « Ce n'est pas la mort qui te célébrera, ce sont les vivants seuls qui peuvent te louer comme moi aujourd'hui. ».

Etre vivant, c'est être transformable, évolutif, mobile, flexible, sans être pour autant changeant ou instable. Jésus nous encourage dans ce sens, lorsqu'il nous dit : « Changez de vie, car le règne des Cieux est proche ». Nos vies doivent donc être en état d'évolution, voire même d'éclosion permanente ! N'est-ce pas le témoignage que la société attend de nous aujourd'hui, à une époque où beaucoup se cherchent et souhaitent affirmer leur identité, devenir eux-mêmes… Tant de groupuscules plus ou moins crédibles proposent des techniques diverses pour s'améliorer, devenir meilleur, être mieux dans sa peau. Saurons-nous être comme le grain qui meurt et qui « mute » pour devenir ensuite une semence de vie, une « plantation magnifique » telle que la décrivent les psaumes…

Marchons donc de « progrès en progrès », comme les épîtres nous y invitent, afin que nos vies fassent « envie », afin que nos valeurs deviennent contagieuses, et afin que l'évocation du christianisme ne rime plus avec « ennui », « morosité » ou « immobilisme rétrograde ».

Patrick GHEYSEN

Webmaster de Parables.net

Le 15-04-2006
Nom : FunCyborg 2
Titre de l'article : Terminator 4.16

Réaction : Amusant cette comparaison entre la Bible et un film de science-fiction ! D'ailleurs, la Bible elle-même n'est-elle pas un récit épique, haletant, une épopée fantastique ? Ses héros ne sont-ils pas, à l'image des personnages de la série MARVEL, des super-humains, souvent dotés de pouvoirs hors du commun ? Au-delà de la portée symbolique du message biblique, et de l'émerveillement qu'il peut susciter, sachons en effet retrouver le fil d'ariane de la pensée évangélique dans l'univers foisonnant des médias qui nous environnent. Le thème récurrent des méchants et des gentils n'est jamais très loin, et la "morale de la fable" reste heureusement souvent positive : ce sont bien entendu les bons qui gagnent !

FunCyborg 2


--------------------------------------------------------------------------------
Réaction sur Paraboles.net
Date : 23-04-2006
Titre de l'article : TERMINATOR 4.16
Nom ou Pseudo : Joceline
Pays : Suisse

Réaction : Jusqu'où peut-on aller dans l'art de la comparaison ?

L'apôtre Paul était sans doute un "mutant" dans la mesure où il savait rebondir en se servant des difficultés et des obstacles comme d'un plongeoir ou d'un propulseur pour aller encore plus loin dans sa mission. Mais de là à le comparer à un Cyborg, de là à faire un lien avec le film Terminator, il y a un grand pas qu'il me semble dangereux à franchir. C'est peut-être aussi mon arrière plan évangélique qui me "bloque", mais je continue à considérer la Bible comme un livre sacré, c'est à dire à manipuler avec beaucoup de précautions!

Ceci étant dit, j'ai bien compris que vous ne faisiez pas l'éloge de Arnold Schwarzenegger ou des studios de Hollywood :-)

Donc, même si votre site a l'art de jouer avec la frontière du politiquement correct, je ne veux retenir que l'aspect éfifiant de votre édito, et oublier les connations culturelles qui ne sont sans doute que l'arbre qui cache la forêt de votre désir d'apporter l'évangile en toute bonne foi...

Bonne continuation !

Joceline










Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net