Un trésor est caché dans nos limites, nos errances, nos tâtonnements, nos doutes. C'est le trésor de la semence qui est en terre, prête à germer. C'est l'espérance du fruit qui, en son temps, paraîtra au grand jour. C'est le cycle vertueux de la vie qui se fraye, encore et encore, un chemin au travers de la lourdeur et de la dureté de la terre. Et cette richesse intérieure en gestation, sans doute invisible aujourd'hui, est déjà la lumière de demain...

Patrick Gheysen (extrait des Paroles du jour de Paraboles.net)

 

 

Dans quelle catégorie pourrions-nous nous classer nous-mêmes ? Sommes-nous en apesanteur ou bien écrasés par la pesanteur du quotidien ? Entre ciel et terre, entre nos racines et nos ailes, sommes-nous plutôt en orbite du côté des "choses célestes", ou bien collés au sol, lourdement lestés par les tracas et les soucis qui nous accablent au jour le jour ? Par choix, je pense que nous aimerions tous de préférence planer dans la stratosphère, nous sentir perpétuellement légers, détachés des circonstances qui régulièrement nous traquent et nous encerclent comme une armée implacable. Trop souvent, la réalité nous rattrape et dissipe les douces brumes de nos rêves, de nos attentes, de nos illusions, mais aussi de nos désirs les plus légitimes !

Comme le disait si bien Michel Quoist, (prêtre et écrivain) : « Nous sommes perpétuellement écartelés entre l’infini de nos désirs et les limites de nos moyens ». Ce que confirme l’écrivain Jean Sulivan lorsqu’il fait remarquer que le croyant, bien qu’ayant été éveillé par la Parole de Dieu, doit « tenir sa place dans la caravane », dans le cortège de l’humanité, comme les autres… Ailleurs, il précise encore d’avantage sa pensée : "L'Eglise est la communion de tous ceux, ni meilleurs ni pires, dont le regard est réglé sur une autre distance, qui o­nt l'air de désigner un "territoire" humain où la nuit est un peu moins dense, et qui donnent envie de croire que c'est de ce côté que l'aube poindra".

« Ni meilleurs ni pires »… Tout est dit ! C’est une parole de maturité qu’il peut être dur d’entendre, et pourtant, c’est aussi une parole de grâce, qui nous rappelle que notre regard, notre manière de considérer les choses, va fortement conditionner la mesure d’espérance et de foi qui nous habite et nous porte, jusque dans la banalité de notre quotidien. En hébreux d’ailleurs, un seul mot désigne la source et l’œil, ce qui nous amène à cette question : notre regard est-il chargé d’espérance, ou bien résigné, voire même amer ? Savons-nous voir les choses d’en haut, et prendre de l’altitude dans les moments difficiles ? Notre regard est-il bien réglé, ou bien sommes-nous des myopes ou des hypermétropes de la foi ?

La foi n’est pas un diplôme qui fait de nous des gens « meilleurs que les autres », mais elle est néanmoins porteuse d’une différence qui n’est pas anodine : tel que nous sommes, nous avons, au travers de la foi, découvert et reçu "quelque chose de meilleur » ! La foi est donc aussi une responsabilité. Celle-ci ne doit pas nous accabler, mais nous inviter à accueillir au plus profond de nous-même à la fois « l’apesanteur et la pesanteur de la grâce ». Car c’est un fardeau, comme nous le rappelle Jésus, qui est « doux et léger »…

Et pour en terminer, laissons l’écrivain Reiner Maria Rilke nous apporter sa conclusion : "Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses."

Patrick GHEYSEN
Tous droits réservés pour paraboles.ne




 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: fleur
Email:
Pays: France
reaction: Quelquefois, c?est pas plus gros qu?un petit pois vert? vert « j?espère »

D?autre fois, c?est comme un « poids lourd », comme un gros camion chargé de grâce ; en ferais-je des réserves pour tous les longs kilomètres que représentent l?épreuve dans ma vie?

Le poids, ça me fait penser aussi au lancer de poids, discipline sportive particulièrement musclée ; les bons biceps sont de rigueur ; le but est de lancer ce poids le plus loin possible. Si je l?associe au poids de la grâce, celui-ci peut-il aussi être lancé le plus loin possible, comme une anticipation de l?avenir. Si le poids du présent est parfois lourd, un petit lancé d?espoir vers l?avenir avec l?élan de la grâce me fera peut-être espérer encore plus fort. Et puis j?y pense il y a aussi le poids des mots ; et si j?ai bien compris l?édito de Paraboles, la grâce pèse son poids, est-ce poids plume, poids lourd, poids moyen... C?est à chacun de voir ce qu?il fait de la grâce dans sa vie de tous les jours, sachant que même pour les croyants il y des bons comme des mauvais jours.

Alors pour terminer, je dirais très honnêtement que la grâce, j?y crois, je la désire dans ma vie mais certains jours je l?accuse d?être totalement absente? où alors est-ce moi qui ne la vois plus car je suis aveuglée par les soucis de la vie qui pèsent aussi même si au plus profond de mon être la foi et la présence de Dieu demeurent? « A la grâce de Dieu ! »

Fleur pour Paraboles


 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: soeur Marie-Pierre
Email:
Pays: France
reaction: Bonjour,


Merci à Patrick GHEYSEN pour cette réflexion pleine de bon sens qui sait à la fois nous ramener à une réalité que l'on doit aimer, et aussi nous encourager à rester tendus vers un meilleur toujours à venir !

Belle journée

soeur Marie-Pierre


 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: lola
Email:
Pays:
reaction: j'aurais aimé écrire cela, mais je n'ai pas pu ... limites, errances, tâtonnements sont des mots qui me parlent particulièrement en ce moment ... je suis une feuille au vent, fragile, vivante encore ...

merci mes amis, vous ètes tous adorables et je vous embrasse ...


 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: catherine
Email:
Pays:
reaction: une feuille au vent...les feuilles vont tomber, si belles, et c'est pour mieux renaître! n'oublie pas que sans les feuilles les arbres se blotissent pour mieux grandir ensuite!
et puis les errances et tâtonnements sont notre lot d'humains, ce sont eux qui nous font avancer...
tu sais, je suis en pleine "restructuration" aussi, le remise à plat de 35 ans d'existence, ça compte dans une vie. c'est parfois triste, parfois plus gai
ce qui me manque le plus de Paris ce sont les musées et les expositions, j'y retournerai en touriste, ce sera différent! peut-être mieux, va savoir! on passe des années près de trésors sans les regarder, et quand ils ne sont plus là, one se dit "si j'avais su.."
bises
catherine

 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: pati
Email:
Pays:
reaction: La richesse, le trésor enfoui au plus profond de nous... Mon Dieu, pour parvenir à savoir nous même ce qu'est ce trésor, arriver à comprendre ce qu'il est et enfin parvenir à le faire sortir de terre ou de nos entrailles !!!! mais cela est un très dur labeur...
ensuite, seulement, quand nous même nous parvenons à nous connaitre vraiment, à savoir quel est la teneur de ce trésor, nous pouvons enfin l'exploiter et en faire bénéficier les autres.... mais quelle difficulté que de se connaitre soi même !!!!
Cherchons nous, ma chère Lola , et nous nous trouverons peut être...
Pati

 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 24/11/2008
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: LoliLola
Email:
Pays:
reaction: LoliLola

L'être humain est plein de ressources insoupçonnées, parfois.
Je suis contente pour toi!;o)
Et la graine va grandir et la lumière apparaître, resplendissante!
Une très belle semaine, pour toi!

biz


 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 12/11/2009
Titre: Du coté de chez vous
Nom ou Pseudo: rouphine
Email:
Pays: France
reaction: Je trouve la réponse de Mr Theysen à ce journaliste correcte. Pourquoi tant d'acharnements envers les vrais chrétiens, catho, protestants, évangéliques? Tout simplement parce que nous sommes à la fin des temps, et que le malin redouble de ruse. Il redouble d'efforts pour nous induire en erreurs. Il utilise tous les moyens de communications pour détourner les attentions et faire chuter l'homme. Oui nous sommes à la fin des temps et nous devons d'autant plus être vigilants à nos lectures et nous fortifier par la parole, pour répondre à ses assaillants. Il n'y a que la parole comprise dans la bible qui nous donne du poids pour déjouer les mots des détracteurs. Cette parole nous permet aussi de comprendre les pièges des satan. Combien d'adeptes du mal laissent des messages sur la toile, sans être importuné par un journaliste crédule? Une devise, prier et se laisser conduire par l'Esprit saint.








Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net