Comprendre les paraboles de Jésus

Parabolons ensemble !Cela implique d'être capable de comprendre  et de parler le langage universel et éternel du symbolique. La parabole, plus qu'une parole qui a de l'effet dans l'ici et le maintenant, est une parole d'éternité dans la mesure où, si quelques phrases se font paraboles, c'est d'une part qu'elles s'adressent à ceux qui les reçoivent comme telles, mais aussi qu'elles le deviennent pour les générations suivantes. A l'instar des proverbes, la parole se fait donc histoire symbolique, avec des lectures polysémiques. Elle devient même « énigme », énigme vivante (et non pas « lettre morte ») dont il faudra des milliers d'années pour parvenir à en épuiser un jour, peut-être, tous les sens possibles.

Jésus, grand maître en la matière, nous montre le chemin. Il nous indique que ce qui constitue notre humanité, c'est précisément l'accès à cette dimension symbolique de la parole, qui nous éloigne radicalement des autres créatures du monde créé. Par ailleurs c'est aussi cette dimension symbolique qui nous oblige à relativiser un grand nombre de choses, et notamment à admettre que la Vérité n'est pas de ce monde, qu'elle est purement divine, et que nous ne pouvons pour l'instant accéder qu'à des vérités partielles. Elles sont en soi une belle métaphore qui souligne qu'il n'est pas possible à l'homme d'accéder à « l'arbre de la connaissance » absolue, et qu'il ne peut se contenter que de s'en approcher symboliquement. Et tout au long de son enseignement, Jésus nous invite ainsi à paraboler pour un « mieux vivre ensemble ».

Parabolons ensemble ! Cela veut dire aussi que nous sommes prêt à un dialogue non-violent, tolérant et jamais terminé, puisque toutes les interprétations sont possibles et infinies. C'est un mode de communication qui exclue les extrémismes les intégrismes de tous poils. Jésus les aurait traités en son temps de « pharisiens ».

Parabolons ensemble ! C'est un signe de bonne santé psychique. Car ceux qui ne peuvent accéder à cette parole symbolique sont malheureusement des personnes psychorigides, voire psychotiques. C'était sans doute la structure psychique de Judas, et Jésus l'avait sans nul doute bien identifié. C'est ce qui lui a permis de discerner qu'il serait celui qui le trahirait, animé par la déception face à un Jésus qui n'était pas le Messie tel qu'il se l'était représenté.

Parabolons ensemble ! C'est enfin une manière de faire émerger une intelligence collective, car si personne n'a la vérité, à plusieurs on s'on approche plus facilement. C'est comme cela que peux s'entendre aussi cette parole de Jésus : « Lorsque quelques uns sont rassemblés en mon nom, je suis présent au milieu d'eux ».

Alors ne tardons plus : Parabolons ensemble !

Bruno Dal Palu pour paraboles.net
Tous droits de reproduction réservés


Le midrache par Bruno Dal Palu. Pour préciser ce qu’est le midrache commençons par dire ce qu’il n’est pas . « Le midrache ne relève pas du genre littéraire (…) Il n’est pas non plus une méthode d’exégèse » parmi d’autres. « L’approche midrachique est très profonde. Elle est la base de tout. C’est une réalité à découvrir, à sentir...


La bénédiction des « emmerdeurs » ? On pourrait résumer cette parabole ainsi : c'est une histoire de trois amis, dont le deuxième est gêné de ne pas bien accueillir le premier qui, lui, va en déranger un troisième pour lui offrir trois pains. Or cette parabole nous est souvent présentée comme celle de l'exhortation à persévérer dans la prière...


La parabole de la lampe (Luc 8, 16-18 - Marc 4,21-25) Cette « parabole de la lampe » est la bien nommée, car elle est une parabole pour mieux entendre ce qui éclaire et pour éclairer ce qui est à entendre. Or le paradoxe ici est que pour parler d’écoute, Jésus prend une métaphore visuelle, celle de la lampe qui éclaire ce que l’on a du mal à entendre.


Le midrache (par Jacques Chopineau) est un genre littéraire familier dans quelques cercles hébraïsants, mais généralement méconnu - voire inconnu. Ce sont surtout des milieux juifs qui connaissent cette littérature exégétique traditionnelle. Des traductions existent parfois, mais il ne suffit pas de traduire les mots pour accéder à la richesse de cette pensée...


 

Réagissez en direct sur le site en accédant à notre formulaire en ligne ...    









Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net