Lluis Caballe

Secrétaire général de la Fédération de l' Entraide Protestante pour la région Rhône-Alpes-Auvergne-Bourgogne.
Psychothérapeute à Crest : 22, quai Latune - 26 400
Tel : 06 82 92 44 14 (sur rendez-vous)..


Lluis tu es protestant, actuellement secrétaire régional de la Fédération de l'Entraide Protestante, mais aussi psychothérapeute. Peux tu nous présenter cet aspect de ton activité?

J'ai ouvert une consultation de psychothérapie à Crest, dans la Drôme. Je m'y consacre de manière secondaire et annexe, ne pouvant y donner que le temps que me laisse mon travail de Secrétaire Régional de l'Entraide Protestante.
J'ai eu particulièrement à coeur de démarrer cette consultation à un moment où, dirigeant un centre de soins pour personnes toxicomanes, je souffrais de constater combien la dimension spirituelle de la personne était occultée par les soignants ou les thérapeutes, ou combien elle était réinterprétée selon leurs propres grilles de lecture, souvent réductrices, sur ce plan là du moins.
De nombreux chrétiens, en démarche de psychothérapie, ne sont pas entendus lorsqu'ils évoquent leur foi. Le plus souvent d'ailleurs, ils n'en parlent pas, comme s'ils avaient intégré une sorte d'interdit du spirituel dans le domaine de la psychologie. Ils s'amputent alors eux mêmes.
J'ai voulu proposer une relation d'aide conjuguant les vertus d'un cadre thérapeutique classique d'inspiration analytique et la dimension spirituelle chrétienne. Je m'efforce d'entendre la personne dans sa globalité : corps âme et esprit.
Ceci, bien sûr, sans prosélytisme aucun, sans jugement ou conseil empreint de moralisme. Iil s'agit d'aider le personne dans la poursuite de son propre chemin.


Comment penses-tu que l'on puisse être intègre dans sa foi, rester fidèle à la Parole de Dieu, et en même temps inclure dans tout cela les paramètres de la psychologie contemporaine?

Je répondrais en parlant de mon parcours. C'est au cours d'une psychanalyse personnelle, dans une phase didactique, que j'ai été comme renvoyé à la Parole, à la Bible.
Je me suis aperçu combien les intuitions de la psychanalyse (inconscient, transfert, structures...) étaient déjà présentes dans les livres de la Bible et en particulier dans les évangiles. Jésus s'adresse aux personnes en tant que sauveur, mais aussi souvent comme un thérapeute; il réveille le sujet, le délie, l'appelle à la liberté, la responsabilité, la vie...
Par sa formidable intelligence de l'homme, la Bible contient les paramètres de la psychologie contemporaine. Mais elle contient bien plus encore, elle est en avance, toujours à découvrir ! Le risque serait d' en rester à une interprétation uniquement psychologisante, forcement réductrice.


Penses-tu que, dans nos églises, qu'elles soient réformées ou évangéliques, on trouve, par le biais de l'accompagnement pastoral, la totalité des réponses aux difficultés que traversent les paroissiens ( ou les membres)?
Le pasteur ou les anciens ne sont-ils pas parfois, à leur dépend, investis d'une aura de toute puissance qui les amène à se sentir obligés d'avoir toutes les compétences, de répondre à tous les besoins, alors qu' il leur manque souvent une formation adéquate et sérieuse dans le domaine de la relation d'aide?


C'est souvent une dérive dans nos églises de s'en remettre à l'aura du pasteur. Même chez les chrétiens, il y a souvent la tentation de s'en remettre à un maître humain alors que Dieu nous invite à désacraliser toutes les idoles. Il y faut parfois toute une vie et plus encore.
Tu parles aussi de formation pour la relation d'aide. C'est toujours intéressant de réfléchir et d'écouter. Cependant, il faut se garder de trop vouloir techniciser,professionnaliser, "formater" la relation d'aide. C'est une dérive actuelle. De nos jours, on crée des cellules psychologiques pour tout problème, au risque de déresponsabiliser tout un chacun devant les événements et les difficultés. On dit facilement: "il y a des spécialistes pour cela"...
Néanmoins pour aider l'autre il vaut mieux avoir fait soi même un certain parcours vers "une sagesse suffisante".
Il n'y a pas, heureusement, que les psy pour avoir fait ce parcours. Chacun d'entre nous est appelé à devenir un adulte unique, sujet désirant et par la même aidant. Les chrétiens savent que Dieu nous appelle à quitter notre statut d'enfant pour devenir fils.


Est-ce que cette situation n'est pas liée à un enseignement trop fondamentaliste, trop "au pied de la lettre" de la Bible. Comment trouver l'équilibre entre une "sacralisation" excessive du texte biblique, et l'autre extrême, le libéralisme sans frein ?

Je suis en accord avec les fondamentalistes, s'ils nous disent que la Bible est Parole de vie qui nous enseigne et nous enseignera encore et encore, et s'ils nous rappellent que nous sommes enfants de Dieu..
Je suis en accord avec les libéraux, s'ils nous disent que Dieu nous veut sujets responsables, et qu'Il nous appelle d'enfants à devenir fils.
La relation de foi avec notre Dieu se vit dans la liberté, le questionnement et la confrontation. C'est à ce prix que nous avançons chaque jour, nous libérant de nos idoles.


forum.htm

 --------------------------------------------------------------------------------------------

Date: 01/07/2010
Titre: Interview de Lluis Caballe
Nom ou Pseudo: mylène
Email: mylene.nedellec@gmail.com
Pays:
reaction: Bonjour,

Je réagis à l'interview de Lluis Caballe car je suis heureuse de trouver une personne qui a fait la même expérience que moi. Comme il est bon de se sentir comme d'autres !

Comme pour vous, Lluis, la présence de Dieu dans ma vie me sert de boussole. Me confier à Lui dans la prière et sentir la présence de l'Esprit Saint à mes côtés sont pour moi de véritables atouts.

Depuis 30 ans engagée dans le domaine des "humanités", je dois dire que j'ai longtemps cru en la "seule" relation humaine et en la communication mais au delà de ce qu'il se pratique dans le champs de la psychologie sociale et des sciences de l'éducation, l'humain n'est pas éternel et dans sa soif d'évolution, il ne peut faire sans son Créateur.

En ce qui me concerne, Dieu, réapparu en 2008 en plein burn out, m'a sauvé très récemment (mai 2010) de l'emprise d'une directrice d'école de psychothérapie. Le jour où j'ai choisi de renoncer à poursuivre ma formation de psychothérapeute chez elle et à lui transmettre cette information par écrit, j'ai senti la paix en moi. Oui, le Seigneur sait se manifester de la manière la plus appropriée pour chacun de nous. Cette paix est une paix émotionnelle, une tranquillité nerveuse.Consciente de m'être trompée en me laissant très certainement "séduire" par un "loup déguisé en agneau" ! je vis aujourd'hui de la paix retrouvée grâce à son Amour plus grand que mon péché.

Merci pour ce magnifique témoignage qui a su rendre vivant la puissance de son Amour,

Paix en Christ, à tous ceux qui hésitent encore !












Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net